Un grand congrès indépendantiste conjoint aura lieu début 2014

26 juin, 2013  |  Communiqués de presse

Montréal, le 26 juin 2013 – Le Conseil de la souveraineté du Québec (CSQ), initiateur des États généraux sur la souveraineté et le Nouveau mouvement pour le Québec (NMQ), initiateur du projet de mobilisation la Convergence nationale, ont décidé de faire converger leurs démarches en organisant conjointement un grand congrès indépendantiste au début 2014. Cet événement, qui intégrera les travaux des deux démarches, sera ouvert à tous les citoyens, citoyennes et organisations membres de la grande famille indépendantiste. Le CSQ a adopté une résolution lors de son assemblée du 8 juin dernier pour l’organisation d’un congrès servant notamment à clôturer les travaux de la phase II des États généraux, deux semaines après que les militants réunis lors du dernier Congrès de la convergence nationale aient adopté une résolution similaire appelant à la tenue d’un autre congrès en 2014. Le CSQ et le NMQ ont ainsi décidé de combiner leurs forces en organisant conjointement un seul grand événement rassembleur.

« Cette intégration de nos démarches rejoint tout à fait celle adoptée par le Congrès de la Convergence nationale, en ce qu’elle met en pratique l’esprit de convergence qui doit guider notre famille politique si nous voulons un jour arriver au pays. La démarche d’ici au Congrès sera notamment l’occasion de travailler à proposer aux partis politiques indépendantistes une plateforme politique minimale commune en vue du prochain scrutin général, tout en intégrant plusieurs des résolutions adoptées au Congrès des 24-26 mai derniers », a souligné M. Danic Parenteau, nouveau président du NMQ. « Le NMQ entend soutenir la démarche commune par l’organisation de conférences qui alimenteront le prochain congrès. Par ailleurs, tel qu’annoncé précédemment, le NMQ entend mettre sur pied un consortium non partisan ayant pour mandat d’organiser des primaires indépendantistes dans certains comtés ciblés en vue des prochaines élections, de façon à favoriser l’élection du plus grand nombre possible d’indépendantistes à l’Assemblée nationale » a ajouté M. Parenteau.

 « Tel que décidé par notre assemblée générale le 8 juin dernier, ce Congrès sera aussi le premier du Consortium d’organisations de la société civile et de citoyens qu’est devenu le CSQ. Le CSQ, dont la nouvelle appellation sera choisie l’automne prochain, tiendra un tel congrès tous les ans ou tous les deux ans. Le Congrès s’élargira à des représentants de toutes les organisations et à des citoyennes et citoyens qui appuient l’émancipation nationale du peuple québécois, quelle que soit leur allégeance politique », a souligné le président du CSQ, M. Gilbert Paquette. « Il permettra également de recevoir et d’approfondir les conclusions des deux chantiers des États généraux : la proposition d’une démarche constituante visant à doter le peuple québécois de sa propre constitution ainsi que les projets de développement que permettra l’indépendance dans un grand nombre de secteurs. », a poursuivi le porte-parole du CSQ.

Par ailleurs, l’exécutif du NMQ a délégué M. Jason Brochu-Valcourt, président du Comité directeur du Congrès de la Convergence nationale, comme leur représentant au Conseil d’administration du Conseil de la souveraineté. Outre ce dernier et le président Gilbert Paquette, ce conseil est maintenant composé de M. Gilles Laporte (MNQ), M. Mario Beaulieu (SSJB-M), M. Maxime Laporte (Réseau Cap sur l’indépendance) et M. Benoit Roy (RPS), qui représentent les organisations indépendantistes, M. Daniel Boyer (FTQ),  M. Jacques Létourneau (CSN), M. Alain Saladzius (Fondation Rivières) et Mme Sylvie Mérineau (Mouvements féministes), représentant les mouvements sociaux, Mme. Édith Gendron (CSQ Outaouais), M. Jean Breton (CSQ Mauricie) et Mme Johanne Roberge (CSQ Lanaudière), M. Paul Piché, Mme Claudette Carbonneau et Mme Alice Tavares-Mascarenhas, représentant-es des citoyen-nes.

Enfin, la Commission nationale des États généraux sur la souveraineté a été complétée par le CSQ en vue des travaux de sa Phase II. Ainsi, cette commission sera désormais composée des personnes suivantes : M. André Binette, Mme Michelle Bussières, M. Paul Crête, Mme Sylvie Mérineau, M. Pierre Paquette, M. Danic Parenteau, Mme Monique Pauzé, M. Sébastien Ricard et Mme Sarah Désilets-Rousseau. Le CSQ tient à remercier chaleureusement les commissaires sortants qui ont contribué au succès des travaux de la première phase des États généraux, soit Alice Taveres Mascarenhas, Tania Kontoyanni, Renaud Lapierre et Amélie Dionne.

 

-30-

 Renseignements :

Sonia Goulet

Attachée de presse

514.649.9019


Les commentaires ne sont pas permis pour ce billet.

faire un don