LETTRE AUX MILITANTS DES PARTIS INDÉPENDANTISTES

22 novembre, 2012  |  Non classé

 

Depuis un peu plus d’un an, le Nouveau Mouvement pour le Québec fait la promotion de la convergence des partis politiques indépendantistes. Il a notamment beaucoup travaillé à l’Appel au Front Uni, en juin dernier, que plus de 12 000 citoyens ont signé.

Pour tous les indépendantistes, les résultats de l’élection du 4 septembre 2012 sont décevants. En vertu de ceux-ci, le NMQ pourrait être tenté de cesser de parler d’unité puisque l’élection est en quelque sorte venue consacrer sa nécessité. Or, deux réalités se présentent. La première est que le mouvement indépendantiste s’exprime désormais dans une diversité de voix. La seconde est que nous sommes convaincus qu’il existe encore une occasion de convergence, mais que cette fois, celle-ci doit venir de la base militante de chaque parti politique indépendantiste.

Dans le but d’aider les militants de chaque parti, au sein de leurs instances, à avancer vers l’indépendance et à se réconcilier avec l’idée que les militants des autres partis indépendantistes sont des indépendantistes, que le mouvement indépendantiste évolue dans une diversité de voix et qu’il est dans l’intérêt de tous de trouver rapidement un terrain commun d’action politique, le NMQ souhaite transmettre la proposition suivante afin que des militants indépendantistes s’organisent pour qu’elle soit débattue dans les instances de chaque parti politique indépendantiste :

  • ATTENDU que les Québécois méritent un statut politique qui leur est propre, qu’ils ont droit à l’autodétermination et à l’atteinte de leur pleine liberté.
  • ATTENDU qu’aucun gouvernement du Québec, quel qu’il soit, n’a signé la Constitution de 1982 et que la « reconnaissance » de la nation québécoise par le Parlement fédéral, en 2006, n’a été accompagnée d’aucun geste juridique ou constitutionnel.
  • ATTENDU que le projet indépendantiste n’appartient pas aux partis, mais aux militants indépendantistes.
  • ATTENDU que c’est à la population du Québec de faire l’indépendance.
  • ATTENDU que ce projet est porté par une diversité de voix politique.
  • ATTENDU que cette diversité n’est pas un obstacle vers l’indépendance, si tous arrivent à travailler en convergence des forces.
  • ATTENDU que l’élection du 4 septembre 2012 est proprement décevante pour tous les indépendantistes.
  • ATTENDU que le Parti québécois se retrouve aujourd’hui dans une position fragile, en situation de gouvernement minoritaire, que Québec solidaire n’a pas remporté la moitié des comtés que cette formation espérait gagner et qu’Option nationale n’a réussi à faire élire ni son chef ni aucun député.
  • ATTENDU que, malgré les résultats de la dernière élection, les militants de chaque parti réclament toujours que leur parti travaille à l’indépendance du Québec.
  • ATTENDU que la prochaine élection devrait survenir plus tôt que tard et que, par conséquent, il est grand temps de se retrouver entre militants indépendantistes.

IL EST PROPOSÉ QUE:

  • Le [NOM DE LA FORMATION POLITIQUE] s’engage avec les autres formations indépendantistes dans une convergence des forces indépendantistes à promouvoir l’indépendance et à y travailler de concert au sein d’un forum d’action politique commun avant la tenue du prochain scrutin général.
  • Le [NOM DE LA FORMATION POLITIQUE] s’engage à respecter les règles que fixeront entre eux les militants de chaque parti au sein de ce forum d’action politique commun en vue d’un pacte électoral.

Muni de ce libellé, le NMQ propose que les militants de chaque parti indépendantiste transmettent cette proposition dans les instances de leur parti afin qu’elle soit discutée par les membres de ces partis et éventuellement adoptée par chacun d’entre eux. Enfin, le NMQ propose aux militants indépendantistes de se réunir lors d’un Congrès national québécois, le printemps prochain.

La solidarité naît dans l’unité et la convergence des forces. Elle engendre la complémentarité dans la diversité. Et de cette dernière découle la complicité dont nous avons tous besoin pour faire lever un pays neuf.

 


6 Commentaires


  1. Si seulement nous pouvions nous rassembler autour de notre projet d’indépendance…ce serait formidable. Mettre de côté ce qui semble nous séparer pour focaliser sur ce qui nous unit. Notre amour de la patrie, de la démocratie, du bien commun et de la justice.

  2. Québec solidaire et Option nationale partagent-ils un avenir commun?

    Publié le 21 novembre 2012
    http://alexandreleduc.net/2012/11/21/quebec-solidaire-et-option-nationale-partagent-ils-un-avenir-commun/

    Lors du prochain Conseil national de QS qui aura lieu les 1 et 2 décembre à Québec, nous aurons à nous prononcer sur une résolution qui propose de composer une délégation ayant le mandat d’aborder ON pour discuter d’un rapprochement politique.

    J’aimerais vous expliquer pourquoi je suis en faveur de cette résolution.

    Toutefois, en prenant des positions indépendantistes plus que nationalistes, ON s’est éloigné des thèses du nationalisme identitaire du PQ bien qu’il faut reconnaître qu’une importante frange identitaire a fait son nid dans ON. De son côté, ON devra se rapprocher du discours de la laïcité ouverte qui permet, entre autres, le port du voile dans la fonction publique et qui ne fait pas la chasse aux étiquettes halals. Résolument moderne, cette gauche souverainiste sera en mesure d’aller convaincre les immigrants et les communautés culturelles de la faisabilité, de la rentabilité et de l’importance du pays de projet.

  3. Je trouve louable votre démarche mais je crois que l’indépendance est morte a cause d’une grande trahison de ces membres le parti libéral son chef est un ancien membre P.Q. et indépendantiste. Legault et son parti, contre le P.Q. financé par Desmarais. Q.S. a pigé directement dans les électeurs les moins fortunés en leurs promettant mer et monde et O.N. est une vengeance contre Mme Marois. Je pense que si vous voulez regagner une certaine cohésions entre les indépendantistes il faut démontrer que le peuple est trahit par ces autre partis politique arriviste qui est les libéraux ,les caquistes, Q.S. et O.N. j.ai vue et entendu la grande manipulation de ces artistes qui ont besoin que les pauvres de notre société s’enrichisse pour leurs vendre des CD. La solution serais de traité ces gens la en traites et démontré qu’ils le sont vraiment. Harper veux une lois pour empêcher que nous ayons une plus grande redevance sur nos mines lois qui favorise les chinois investisseurs au Québec. Qui retrouvons nous sur le conseil d’administration de le plus grosse banque de Chine les Desmarais bien sur et qui finance les libéraux et les caquiste Desmarais bien sur et on peux se demander combien Q.S. et O.N. ont reçu des Démarais cette questions devrais être creusé. Une solution créer un parti Canadien avec tous les souverainistes de toutes les provinces du Canada pour nous sortir de ce piège. Merci d’avoir pris la peine de lire ce cris du coeur

  4. Christian Pelletier

    Bonne initiative de votre part, cela nous apporte réflexion.

    Effectivement, la dernière élection n’a pas apportée beaucoup de gain aux indépendantistes, le PQ est pris pour gouverner les mains liées, QS n’a pas beaucoup progressé malgré un excellent débat des chefs de Françoise David et JMA n’a pu se faire élire.

    Par contre, avec ses 2 députés, QS a une plus grande vitrine pour leur parti pour la prochaine élection et en attendant, ils ont une balance de pouvoir non négligeable à l’assemblée nationale.

    ON tant qu’à eux, même s’ils n’ont aucun député élu, la dernière élection leur a servi à se faire connaitre et leur  »membership » ne cesse de croître.

    Le pire constat est pour le PQ. Même s’ils sont gouvernement, ils ne peuvent rien faire de leurs promesses électorales, ils ne peuvent faire avancer notre cause commune.

    C’est malheureux car selon les sondages, la souveraineté est à 39%, 49% chez les francophones.

    Ils faudrait effectivement un consensus entre les 3 partis pour ne pas se piler sur les pieds à la prochaine élection qui ne saura tarder.

    Malheureusement, Pauline Marois ne veut rien savoir d’une alliance, elle veut tout pour elle. C’est là où cela nous fait le plus mal.

    Malgré tout, si l’on regarde la Catalogue, plusieurs partis indépendantistes se partageront le pouvoir suite à l’élection d’aujourd’hui et ils s’en iront peut-être vers un référendum sur l’indépendance dans les 4 prochaines années.

  5. Christian Pelletier

    Et si le parti Québécois actuellement au pouvoir, même minoritaire, demandait à l’assemblée nationale une réforme de la loi électorale afin d’accepter l’addition des votes des partis politiques qui auraient conclu un pacte entre eux avant les élections!

    Le candidat ayant le plus de voix gagnerait le siège de sa circonscription. Tous les votes indépendantistes serviraient à l’un des 3 partis.

    En exemple, dans la circonscription de Nicolet-Bécancour, Donald Martel de la CAQ a remporté l’élection avec 9745 voix, Jean-Martin Aussant lui, a obtenu 7869 voix et Gilles Mayrand du PQ en a obtenu 5644.

    Si un tel pacte aurait été fait entre les 3 partis, on aurait additionnées les voix de JMA et Gilles Mayrand pour un total de 13 513 voix contre 9745 pour le vainqueur Donald Martel et JMA serait le nouveau député de Nicolet-Bécancour.

  6. Il serait peut-être temps que les forces vive en faveur de l’autodétermination du Québec covergent vers la création d’un parti Patriote et de travailler uniquement sur un projet de constitution,qui une fois décidé serait par la suite présenté lors d’un prochain référendum….Voici une véritable solution…

Rétroliens

  1. Le NMQ publie un sondage soulignant que les partis indépendantistes ne sont pas à l’écoute de leurs militants | Un Nouveau mouvement pour le Québec
  2. Convergence des forces indépendantistes : Le NMQ enthousiaste de la décision du Conseil national de Québec solidaire | Un Nouveau mouvement pour le Québec
faire un don