Lauréanne Daneau devient coporte-parole du NMQ

23 novembre, 2012  |  Communiqués de presse, Médias

Le Nouveau Mouvement pour le Québec est fier d’annoncer la nomination d’une nouvelle porte-parole pour partager ce rôle avec Jocelyn Desjardins, président de cette organisation et porte-parole depuis août 2011.
Cette nomination est justifiée par la croissance du NMQ et par le besoin exprimé par ses sympathisants de développer des antennes et des événements dans plusieurs régions du Québec. De plus, cette demande avait été exprimée par le porte-parole actuel lui-même dont la conjointe attend un cinquième enfant en début d’année 2013.

« Je salue la détermination de Lauréanne à réaliser comme moi l’indépendance du Québec », affirme le président et coporte-parole du NMQ, Jocelyn Desjardins. « Sa contribution au NMQ est majeure depuis qu’elle y est arrivée. Ensemble, nous formerons un duo de choc qui travaillera sans relâche à promouvoir l’indépendance, à tout faire pour briser nos impasses et à favoriser un dialogue franc et libérateur en vue d’une convergence des forces indépendantistes ».

Originaire de Sherbrooke, Lauréanne Daneau vit à Trois-Rivières où elle se consacre présentement à une maîtrise en études québécoises à l’UQTR dont le sujet porte sur la régionalisation de l’immigration. À ses yeux, il est impératif que les immigrants se sentent inclus dans le projet d’indépendance du Québec. Lauréanne Daneau a fait ses premiers pas au NMQ en début d’année 2012, où elle a grandement contribué à la croissance de l’organisation ainsi qu’au plan stratégique du NMQ.

« J’estime essentielle la présence dans le débat public au Québec d’un mouvement politique citoyen non-partisan et très actif qui fait la promotion de l’indépendance et dans lequel on reconnaît la diversité des voix du mouvement indépendantiste », déclare la nouvelle coporte-parole du NMQ, Lauréanne Daneau. « Pour moi, il est important que tous les indépendantistes entament un dialogue convergent. Même si celui-ci peut apparaître difficile, il s’impose. En effet, on ne peut pas se diriger vers la prochaine élection dans l’état actuel de nos forces. Cela est contre-productif à notre démarche ».

Rappelons que le NMQ organise ce dimanche, 13h, au théâtre Plaza à Montréal un important rassemblement intitulé SE RETROUVER, SE CONSTITUER, S’ÉMANCIPER : Place publique sur l’indépendance et la réconciliation. Cet événement réunira comme conférenciers Bernard Landry, Dominic Champagne, Tania Kontoyanni, Alexis Martin, Claude Béland, André Binette, Marc Chevrier, Léa Clermont-Dion, Danic Parenteau, Pierre-Luc Brisson et les deux coporte-parole du NMQ. Les micros seront ouverts aux citoyens. Un point de presse aura lieu à 15h.

-30-

3 Commentaires


  1. Le Nouveau Mouvement pour le Québec (NMQ) appelle les souverainistes à voter pour les candidats du Parti québécois dans les circonscriptions où la lutte s’annonce serrée, sauf dans celles de Jean-Martin Aussant, chef d’Option nationale, et de Françoise David, coporte-parole de Québec solidaire.

  2. Si tout le monde qui sont financièrement riche au Québec étaient francophones et parlaient français, il n’y en aurait pas de problème de survie de la langue française au Québec.

    Le problème est que ceux qui parlent français au Québec sont les crottés, les tapeux de chaudrons, les revendicateurs de stupidités, et que les riches, les patrons, les décideurs au Québec sont anglophones et parlent anglais.

    Ne cherchez pas plus loin. Le problème de la langue française au Québec est très précisément là. …

    J’ajouterais que si nos Universités du Québec avaient enseigné autre chose que le socialisme et le communisme à notre jeunesse, si nos universités du Québec avaient enseigné à notre jeunesse d’êtres des gagnants, la langue française serait en bien meilleurs position aujourd’hui …

  3. La personne ci-haut dans les commentaires a fumé du bon stock.

faire un don