Gabriel Nadeau-Dubois et Joseph Facal au Congrès de la Convergence nationale

7 mai, 2013  |  Communiqués de presse

Montréal, 7 mai 2013 – Le Nouveau Mouvement pour le Québec (NMQ) annonce la participation de Gabriel Nadeau-Dubois, ex-porte-parole de la CLASSE, et de Joseph Facal, professeur aux HEC et ancien ministre délégué aux Affaires intergouvernementales, au Congrès de la Convergence nationale.

La récente décision de Québec Solidaire qui, à l’issue de son congrès, a décidé de fermer la porte à toute alliance électorale, vient justifier la nécessité de créer une alternative réellement citoyenne afin de faire converger, en dehors de toute joute partisane, le plus grand nombre de forces indépendantistes au Québec. « Il est inacceptable qu’actuellement, les partis politiques jouent le jeu du syndrome du prisonnier où chaque parti choisit de se braquer l’un contre l’autre plutôt que de coopérer en vue d’une liberté commune », déclare Jocelyn Desjardins, président et coporte-parole du NMQ.

Le Congrès de la Convergence nationale propose donc d’offrir aux citoyens et aux organisations de la société civile un véritable point de départ ainsi qu’un lieu de rencontre leur permettant de discuter librement de la nécessaire convergence de l’ensemble des forces vives du mouvement indépendantiste québécois et ce, sans contrainte partisane.

Deux grands thèmes seront au cœur des débats du Congrès : la convergence nationale et la convergence électorale.

La convergence nationale s’adresse à l’ensemble de la famille indépendantiste, qui doit faire les nécessaires examens de conscience afin d’être en mesure de remobiliser la population et les organisations de la société civile autour du projet d’indépendance. Cette mise au point exige donc de repenser les diverses démarches d’accession à l’indépendance. « Dans le contexte actuel, force est de constater que chaque parti indépendantiste tente de se sortir du ‘référendisme’ traditionnel qui a placé la population québécoise, à deux reprises, en situation de mort subite. Il faut être en mesure de proposer des solutions alternatives qui favoriseraient une convergence populaire vers le projet d’indépendance », affirme Lauréanne Daneau, coporte-parole du NMQ. La convergence électorale, pour sa part, visera les stratégies et les moyens concrets permettant aux indépendantistes de regagner une majorité parlementaire.

Outre Gabriel Nadeau-Dubois,  Nicole Boudreau, fondatrice des Partenaires pour la souveraineté en 1995, Danic Parenteau, commissaire aux États généraux sur la souveraineté, ainsi que Jocelyn Caron, auteur du livre Choisir le progrès national, feront les présentations du thème convergence nationale le samedi 25 mai en matinée, en préparation des ateliers qui auront lieu l’après-midi.

Joseph Facal ouvrira la journée du dimanche 26 mai sur les défis que doit relever le mouvement indépendantiste dans la conjoncture politique actuelle.

Le NMQ annoncera jeudi les invités de la portion convergence électorale.

Le Nouveau Mouvement pour le Québec rappelle que le Congrès de la Convergence nationale aura lieu les 24, 25 et 26 mai prochains à la salle Marie-Gérin-Lajoie de l’Université du Québec à Montréal et qu’il s’ouvrira avec une conférence du sociologue et professeur émérite Guy Rocher, suivie d’un panel réunissant les Partenaires pour la souveraineté de 1995.

-30-

 

Pour plus de renseignements :

media@unnouveaumouvement.org

Lauréanne Daneau 819-944-1806

Jocelyn Desjardins 514-745-6273

 


Les commentaires ne sont pas permis pour ce billet.

faire un don