Communiqué : Le NMQ appelle à choisir le projet de pays avant la partisanerie

26 août, 2012  |  Communiqués de presse, Médias

Montréal, 26 août 2012 – Dans une longue lettre publiée aujourd’hui, le Nouveau Mouvement pour le Québec appelle les citoyens à choisir l’indépendance en votant pour le Parti Québécois, sauf dans les circonscriptions de Gouin et de Nicolet-Bécancour où il appelle respectivement à voter pour Québec solidaire et Option nationale.

« Le 4 septembre, il n’y aura ni deuxième tour, ni proportionnelles, comme il n’y a pas eu de primaires entre partis indépendantistes et qu’il n’y aura pas de front uni non plus », affirme Jocelyn Desjardins, porte-parole du NMQ. « Dans l’ordre constitutionnel canadien, la terre est plate. Notre mode de scrutin pénalise tous ceux qui se divisent. Voilà la seule préoccupation qui doit nous occuper maintenant. »

« En tant qu’indépendantiste, dans le contexte actuel de désunion de nos forces et en raison du jeu électoral où les partis indépendantistes ont avantage à mettre de l’avant ce qui les distingue, plutôt que ce qui les unit, notre devoir est de tout faire pour réussir le 4 septembre. On doit absolument trouver le meilleur moyen de se rapprocher du projet de pays pour notre peuple. Rien d’autre. Et pour ça, ça prend des indépendantistes à l’Assemblée nationale. Par-delà les frontières partisanes, il y a un pouvoir à prendre et une indépendance à faire ».

L’appel que lance aujourd’hui le NMQ vaut pour tous les comtés où l’écart entre le candidat indépendantiste et les autres candidats est de moins de 5%, que ce soit en faveur ou au détriment du candidat indépendantiste. En somme, nous appelons tous les indépendantistes à appuyer les candidats indépendantistes qui sont les plus susceptibles de l’emporter dans leur comté. Le NMQ appelle ainsi les indépendantistes à un vote stratégique, mais non partisan, qui respecte notre diversité d’indépendantistes en l’état de nos forces actuelles.

Ainsi, le NMQ a identifié 22 comtés où les électeurs sont appelés à se ranger derrière le candidat indépendantiste qui est donné en avance dans les intentions de vote. En effet, 11 comtés sont actuellement donnés perdants aux indépendantistes par moins de 5% des intentions de vote. Parmi ceux-ci, notons les comtés des trois ténors de la CAQ que sont François Legault (L’Assomption), Gaétan Barrette (Terrebonne) et Jacques Duchesneau (Saint-Jérôme), qu’il importe de défaire à tout prix. Ces comtés sont ceux de Laporte, Anjou-Louis-Riel, Argenteuil, Drummond Bois-Francs, Jean-Lesage, Hull, Jean-Talon, L’Assomption, Papineau, Johnson ainsi que Saint-Jérôme. Dans tous ces comtés, le NMQ appelle les indépendantistes à se ranger derrière les candidats du Parti Québécois, lesquels sont plus susceptibles de l’emporter.

Le NMQ a également identifié 11 comtés actuellement donnés gagnants aux indépendantistes par moins de 4% des intentions de vote projetées. Le NMQ appuie les candidats du Parti Québécois dans ces 11 comtés où une victoire des forces indépendantistes est envisageable. Par cet appui, le NMQ espère que le vote indépendantiste stratégique et non partisan permettra de conforter les avances actuelles et assurera l’ouverture du Parti Québécois à d’éventuelles discussions en vue d’un rapprochement des forces indépendantistes. Ces comtés sont ceux de Terrebonne, Bonaventure, Fabre, Mille-Îles, Berthier, Vimont, Orford, Verdun, Blainville, Groulx ainsi que Maskinongé.

Ce faisant, deux autres comtés méritent une attention particulière notamment parce qu’ils sont l’objet d’une entente entre deux formations politiques, un avant-goût au Front-Uni.

Dans la circonscription de Gouin, les dernières projections donnent la co porte-parole de Québec solidaire en avance (40.4%), devant le candidat péquiste Nicolas Girard (32.44%). Il faut reconnaître l’excellente performance de Françoise David lors du débat des chefs du 19 août dernier. Le NMQ estime qu’elle mérite sa place à l’Assemblée nationale. Le fait qu’elle soit cheffe de parti aura également, nous l’espérons, une incidence positive sur l’urgent besoin de travailler au rapprochement des forces vives de l’indépendance au lendemain de cette élection.

Dans la circonscription de Nicolet-Bécancour, les projections donnent le chef d’Option nationale gagnant (30.5%) devant le candidat caquiste (27.8%). Le candidat du Parti Québécois Gilles Mayrand recueille 26.62 % des intentions de vote. Jean-Martin Aussant a mené jusqu’ici une très bonne campagne centrée sur l’idée d’indépendance. Les militants de son parti représentent la jeunesse dont notre mouvement a tant besoin pour faire progresser l’idée de pays. Le NMQ juge que le chef d’ON mérite également sa place à l’Assemblée nationale pour faire avancer l’idée de pays et qu’il pourrait être un atout lorsque viendra le temps de travailler à l’unité des forces indépendantistes.

« Nous savons qu’une telle consigne bousculera les esprits partisans et pourra froisser certains militants qui ont trimé dur depuis plusieurs semaines pour voir leur candidat se faire élire », poursuit Jocelyn Desjardins « Nous sommes également conscients que pour les partis politiques, cette consigne pourrait se traduire par un certain manque à gagner financier, en raison de la perte de financement public dans certains comtés. Mais nous sommes convaincus que le projet de pays est ce qui doit l’emporter et guider notre action. Et nous sommes persuadés que compte tenu de l’état de division des forces souverainistes et du mode de scrutin, cet appel au vote stratégique non partisan est une manière efficace de conduire à l’élection du plus grand nombre de députés indépendantistes à l’Assemblée nationale, le 4 septembre prochain. »

« Lors des scrutins, il est de notre responsabilité comme mouvement social réunissant des indépendantistes de toutes allégeances de soutenir l’ensemble des formations politiques indépendantistes. Les sympathisants du NMQ comprendront que c’est la meilleure façon d’atténuer les effets néfastes de la présente désunion qui, dans le présent système électoral, ne nous fait pas avancer en tant qu’indépendantistes. Ils reconnaîtront aussi là une position responsable de notre part. En effet, ne pas appeler au vote aurait été irresponsable. Appeler à voter en bloc pour l’un ou l’autre des partis, tout en faisant comme s’il n’y avait pas de division du vote, aurait été tout aussi irresponsable compte tenu de notre mode de scrutin ».

Pour établir cette consigne, le NMQ a suivi les projections réalisées par Guillaume Vaillancourt du site electionsqc.com. Les détails de la méthodologie sont disponibles à cette adresse:http://electionsqc.com/Methodologie-5.


-30-


Pour plus de renseignements:

Bianca Roy

514-717-9410

bianca.roy@hotmail.com


Les commentaires ne sont pas permis pour ce billet.

faire un don